Liure avèm nascut, nos emmuralhar an volgut, nos far calar, n’an pas pogut.

» Catégorie : Politique locale


Mensonges par omission !

Commentaires » 0

En ¼ d’heure, dénigrant le refus exprimé par une majorité d’administrés soulevé par Le premier adjoint et une conseillère, refusant de reconnaître et d’entendre le responsable de l’association regroupant une soixantaine de personnes s’opposant au projet d’AFP,  le maire ayant pris soin de briefer 2 conseillères avant l’ouverture de la séance a réussi à arracher d’une voix le vote de la délibération lançant la procédure de création d’une AFP.

Devant les surprenants oublis émaillant le compte rendu publié aujourd’hui qui occulte illégitimement l’existence de l’association pourtant évoquée par le premier adjoint et le pli recommandé anormalement résumé par le maire lors de la séance, comment ne pas s’interroger sur cette altération intentionnelle mais peu légitime de la vérité.

Pourquoi donc les numéros des parcelles objet de l’échange entre la mairie et le Conseiller municipal Denis Salles n’ont-ils pas été divulgués, ni lors de la séance ni dans le compte rendu affiché ?

Toutes ces omissions et l’erreur dans la chronologie de la séance relèvent d’une volonté intentionnelle de fausser l’exactitude des faits et démontrent le peu d’intérêt du maire à l’égard de ses administrés ainsi que son acharnement à favoriser un proche et d’autres intérêts.

L’arbre qui cache la forêt…

Commentaires » 0

Depuis plusieurs mois le maire s’acharne à forcer les propriétaires de Montségur à subir une association foncière pastorale.

Il veut d’abord nous faire croire que les éleveurs locaux ne peuvent pas survivre sans maitriser l’espace.

Selon une information de la Fédération Pastorale, ces éleveurs disposent respectivement de 17,31 ha Thierry Barbat et 32,15 ha pour le GAEC du Pichol mais il suffit de consulter la carte agricole sur Géoportail pour constater que leur Registre Parcellaire Graphique (RPG) indiquant l’inscription des parcelles pâturées ouvrant droit aux aides surfaciques de la PAC s’étend sur des centaines d’hectares appartenant à tous les propriétaires fonciers de Montségur ou à la commune.

On nous dit qu’ils « auraient du mal à s’en sortir » alors qu’en 10 ans, le montant annuel de leurs aides PAC est passé de 106 435,83€ à  204 794,05€ !

Il suffit d’examiner l’évolution des surfaces pâturables dans la dernière décennie pour comprendre que le doublement des aides PAC est principalement lié à l’extension de l’espace pâturable à des dizaines d’hectares de forêts sur l’estive  depuis l’achat de la montagne par la mairie.

Avec l’AFP la mairie aiderait les éleveurs à masquer et poursuivre encore une extension contraire aux directives de la PAC sur plusieurs dizaines d’hectares de forêts sous lesquelles le bétail n’a jamais mis une patte !

Pour justifier cette extension, on voudrait nous faire croire que :

L'arbre qui cache la forêt... dans Actualité locale 191011061414166486

C’est vraiment faire peu de cas de la réalité des faits et des directives nationales de déclaration des prairies et pâturages permanents excluant les forêts de plus de 10a et définissant avec une extrême précision ce que sont les bois pâturés ou les autres surfaces pâturables admissibles.

191011061657425573 dans Coup de gueule

 Il faudra expliquer où sont les ressources fourragères dans les forêts inscrites en RPG ou dans le périmètre de l’AFP…

Il faudra aussi expliquer comment un espace couvert de ronciers et d’impénétrables buissons épineux ou les broussailles du Pog, normalement non admissibles, ont pu, depuis 4 ans, être déclarées comme surfaces pâturables….

191011062237761020 dans Evènements

Et pour finir, pour ceux qui croient encore que « notre bon maire » agit pour le bien des propriétaires de Montségur il suffit d’aller jeter un coup d’œil sur les délibérations 118 à 121 qu’il a voté le 26 juillet  à la CCPO  sans même en parler à son conseil municipal  : http://www.paysdolmes.org/fr/information/8640/deliberations-2019-n101-150 pour comprendre le sort réservé aux parcelles inscrites dans le périmètre de l’AFP.

Percement de chemins de randonnée, zones d’animations naturalistes ou touristiques, marteloscope, belvédères, etc. J’en passe et des meilleures ! Même des interventions dans les forêts sont prévues…

Est-ce cela agir dans l’intérêt de ses administrés ?

Confisquer les biens appartenant à des privés pour réaliser une exploitation  mercantile ou pour faciliter un enrichissement de ses proches ressemble fort à un retour de l’inquisition. !

Journal Officiel : Annonce 109

Commentaires » 0

http://www.journal-officiel.gouv.fr/publications/assoc/pdf/2019/0040/JOAFE_PDF_Unitaire_20190040_00109.pdf

Observations du groupe de travail AFP

Commentaires » 0

Jeudi 26 septembre 2019 Un groupe de travail AFP était réuni en Mairie.

Le maire, M. Finance et Mme Audrey Lefevre de la Fédération Pastorale de l’Ariège animaient cette réunion.

Elus présents : Mr Finance (Maire),  Denis Salles, Thierry Barbat et Chantal Audabram (conseillers municipaux). Lionel Séguela (1er adjoint) arrivé plus tard est resté un peu en retrait.

Eleveurs : Thierry Barbat et le GAEC du Pichol : M. Thierry Fonta, sa compagne Mme Adraos et JB Laffont.

Propriétaires : Jacky et Christine Laffont, Didier Trémolières, Nicolas Digoudé, Jacqueline Escalais, Michel et Thérèse Authié.

Observateur : Lucien Bouychou

 Soit 17 personnes présentes.

Ne tenant compte d’aucune des remarques de propriétaires quant au bienfondé d’une AFP le maire a aussi écarté les questions relatives au nombre d’opposants à l’AFP et la remarque de son premier adjoint sur l’absence de consultation du Conseil Municipal pour imposer autoritairement les statuts qu’il souhaitait  (durée qu’il n’a pas voulu réduire, nombre de membres du syndicat, implication de la commune et des éleveurs dans la gouvernance de l’AFP,  présidence de la première assemblée générale AFP par le maire, implication de la commune dans le rachat des délaissés pour laquelle il a même affirmé être prêt à débourser de fortes sommes, voire faire un crédit si besoin était…).

A l’occasion du groupe de travail, La Fédération Pastorale a même proposé un commissaire enquêteur (M. HERIN, contesté par un propriétaire ancien éleveur)

Pour ce qui me concerne, au vu des informations affichées en mairie, alors que je n’avais été qu’un simple observateur et avais dû m’engager par mail à ne pas intervenir pour pouvoir assister au groupe de travail, je me suis trouvé contraint de contester avec la plus grande fermeté mon inscription mensongère parmi des propriétaires présumés avoir accepté statuts et périmètre définis par le groupe de travail.

S’il a noté ma participation en tant qu’observateur, le maire a anormalement refusé de rayer mon nom de la liste des propriétaires.

J’ai pu aussi constater que, dans la liste des présents, le maire n’a pas mentionné la présence de Mme Adraos, associée du GAEC du Pichol, parmi les éleveurs. Que cache cette omission ?

Encore une fois, en regard du proche lien de parenté du maire avec l’un des éleveurs devant bénéficier de l’AFP,  Le peu de cas fait des remarques formulées par les propriétaires présents associé au manquement à une consultation ou délégation  préalable du conseil municipal et à l’inexactitude des informations affichées fait naître un doute sérieux sur la neutralité et l’objectivité du maire dans ce projet : LOI n° 2013-907 du 11 octobre 2013 relative à la transparence de la vie publique (art 1 et 2) et  article 432-12 du code pénal.

La situation de conflit d’intérêt apparaît également pour Thierry Barbat conseiller municipal et éleveur ayant un intérêt majeur à la création de l’AFP à qui, le groupe de travail restreint réuni dans l’après-midi a laissé le pouvoir de décider du retrait ou non de parcelles du périmètre AFP devant lui être attribué.

S’il s’abstient de voter, de toute évidence, cet élu participe très activement à l’élaboration du projet dont il profitera et ce sans la moindre considération pour l’intérêt de tous les autres propriétaires de Montségur !

Observations du groupe de travail AFP  dans Actualité locale 191005102435737848

Dur dur d’avoir des infos

Commentaires » 0

En essayant de visiter le site de la Mairie de Montségur, surprise,  voilà ce que m’a affiché Google…

Dur dur d'avoir des infos dans Actualité locale 19091606265376089

Espérons que la communication sera bientôt rétablie pour enfin avoir quelques informations sur la vie locale !

190916063139550739 dans Humour

Une avalanche de subventions

Commentaires » 0

En 2009, nous avions publié un article donnant quelques chiffres sur l’entretien de  l’espace à Montségur .

A cette époque, le total des aides de la Politique Agricole commune (PAC) perçues par les éleveurs s’élevait à 106 435,83 €

Aujourd’hui, pour la période du 16 octobre 2017 au 15 octobre 2018, le montant total versé aux éleveurs s’élève à 204 794,05 € !

Une avalanche de subventions dans Actualité locale 190910105748441325

Du simple au double… alors que les broussailles gagnent chaque jour davantage les parcelles déclarées « prairies permanentes » visibles dans le  Registre Parcellaire Graphique qui est la base de données géographiques  servant de référence à l’instruction des aides de la politique agricole commune.

Vu  l’ampleur des fonds publics européens ainsi encaissés, avant de vouloir encore poursuivre la chasse à l’hectare en usant de méthodes s’éloignant des bases légales,  la moindre des choses pour les agriculteurs aurait été de procéder à l’entretien des parcelles qu’ils occupent déjà et dont l’usage leur a toujours été accordé gratuitement par les propriétaires de Montségur. Propriétaires  qu’on cherche maintenant à spolier avec l’aide des pouvoirs publics !

190910111542277439 AFP dans Politique locale

En 2009 le Troubadour était déjà bien clairvoyant !

 

 

 

AFP = Abeilles et Fruits Pollués

Commentaires » 0

AFP = Abeilles et Fruits Pollués dans Actualité locale

Pour répondre aux interrogations de divers propriétaires de Montségur sur l’intégration de vergers et de ruchers dans le périmètre projeté pour l’AFP, la technicienne de la Fédération Pastorale de l’Ariège a répondu :

« -  Les vergers sont considérés comme terres agricoles ; la plantation d’arbres fruitiers n’empêche pas le pâturage des animaux autour des arbres (les arbres devront surement être protégés)

-  Les ruchers ne sont pas classés en bâtiment dans le cadastre. Pour cette raison les ruchers peuvent être intégrés au périmètre. Généralement dans les AFP en Ariège, les ruches sont mises (et déplacées) sur les terrains affectés à d’autres exploitants sans poser le moindre problème. »

L’inquiétante ignorance de l’actualité apicole en Ariège de la part de la Fédération Pastorale fait froid dans le dos …

En effet, un communiqué de presse publié par l’UNAF (Union Nationale de l’Apiculture Française) le 15/11/2018 est édifiant !!!

« COMMUNIQUE DE PRESSE
Comment les pesticides utilisés dans les élevages menacent les abeilles :
un rapport de l’UNAF appelle à une réelle prise en compte des risques

Au début de l’hiver 2008-2009, des apiculteurs ariégeois rapportent d’inquiétantes mortalités dans leurs colonies : plus de 4000 ruches mortes et des ruchers entiers décimés, conduisant à une forte suspicion d’intoxication des abeilles. Pourtant, ces apiculteurs, qui pratiquent la transhumance en haute montagne, sont installés à des distances considérables de la première culture végétale. En revanche, ce sont les insecticides utilisés pour l’élevage des troupeaux voisins qui éveillent les soupçons. Depuis lors, des mortalités dans des situations comparables ont été rapportées à plusieurs reprises comme en Aveyron en 2010 ou au cours de l’hiver 2013-2014 dans la partie orientale des Pyrénées, affectant jusqu’à plusieurs centaines de ruches.

Pour mieux comprendre ces phénomènes, l’Union Nationale de l’Apiculture Française a commandé un rapport dans le but de dresser un état des lieux des insecticides utilisées dans les élevages bovins et ovins, de comprendre leurs mécanismes d’actions sur les abeilles, d’interroger leurs règles de mise sur le marché et de mesurer les risques pour l’activité apicole.

Réalisé sous la direction scientifique de Jean-Marc Bonmatin, chercheur au CNRS, avec le concours de la Fédération Française des Apiculteurs Professionnels (FFAP) et de l’organisation européenne Bee Life, ce rapport confirme les risques que représentent les pesticides utilisés dans les élevages pour les abeilles et le déficit de prise en compte de ces dangers dans les évaluations des produits et dans l’encadrement de leur utilisation :

  • Les insecticides utilisés dans les élevages, à usage vétérinaire et biocide, sont
  • neurotoxiques, parfois systémiques, et toujours nocifs pour les abeilles.
  • Les abeilles sont exposées à des doses potentiellement nocives de ces molécules via la contamination des eaux et des excréments du bétail.
  • Ces problématiques sont ignorées lors de l’évaluation de ces produits.
  • On constante une inquiétante méconnaissance par les pouvoirs publics des pesticides utilisés et des quantités employées dans les élevages. »

Pour consulter le rapport scientifique :
https://www.unaf-apiculture.info/IMG/pdf/rapport_pesticideselevageabeilles_vf_final_112018.pdf

La désinvolture de la Fédération Pastorale voulant contraindre certains apiculteurs  et propriétaires de vergers à une exposition directe des colonies d’abeilles et des fruits par des pesticides toxiques est effarante !

Vouloir ainsi nous obliger à subir une telle pollution est carrément criminel !!!!190906012203182138 Abeilless dans Coup de gueule

 

Objectif Pastoral ?… On peut en douter.

Commentaires » 1

Objectif Pastoral ?... On peut en douter. dans Actualité locale 190905101109145722

Le périmètre projeté pour l’AFP  fait apparaître l’intégration de 2 parcelles communales A852 ET A4295 d’une surface de près de 30ha  autour du château jusqu’au Roc de la Tour et la route départementale dans les gorges du Carroulet.

190905101108518998 AFP dans Coup de gueule

Vu la configuration du terrain, voudrait-on nous faire prendre des vessies pour des lanternes ?

AFP : Anormale Façon de Procéder

Commentaires » 0

A l’occasion de quelques réunions, les propriétaires de Montségur se sont vu présenter  une vision idyllique de l’AFP :

AFP : Anormale Façon de Procéder dans Actualité locale 190902064502268977

Donc l’AFP, comme son nom l’indique, a vocation agricole ou Pastorale.

Mais, le dessein clairement précisé par la commune est « un peu » différent :

1909020645019918 dans Coup de gueule

 On est quand même en droit de se poser quelques questions :

Le Pastoralisme décrit la relation interdépendante entre les éleveurs, leurs troupeaux de ruminants et leur biotope

- La commune serait-elle devenue exploitante agricole ou éleveur ?

- Prendrait-on les visiteurs du château pour du bétail broutant de l’herbe ?

- Est-ce bien dans l’intérêt des propriétaires des terrains frappés par l’AFP que les éleveurs ont signé l’engagement suivant ?

190902065640124244 dans Libre expression

A moins que, comme ils l’ont fait lors du passage du Tour de France en percevant 5€ la place pour se garer, ils n’aient montré au maire l’un des exemples de « valorisation du patrimoine » envisageable pour l’avenir.

Déposséder les propriétaires de Montségur pour transformer leurs prés en parking payant, histoire de « remplir le tiroir-caisse » de certains,  cela n’est pas ce que j’appellerais œuvrer pour le bien de tous les administrés.

Ce doit sans doute être l’une des facettes de ce que nos technocrates du tourisme local désignent avec délectation « l’interprétation du catharisme »…

Le Troubadour l’avait prédit…voilà l’AFP

Commentaires » 0

Le Troubadour l'avait prédit...voilà l'AFP dans Actualité locale loulepage

Voyons-nous là les prémices de l’invasion
Qui attend à court terme cette belle vallée
Par son aspect sauvage à ce jour protégée
D’une bien déraisonnable fréquentation ?

Vos élus par l’odeur de l’argent alléchés
Leurs électeurs ont trahis pour trente deniers
La montagne contre subventions ont cédé
Et les touristes sans tarder vont affluer.

Préserver ce beau site en y faisant marcher
A longueur d’année des randonneurs par milliers
De quel cerveau torturé peut sortir telle idée ?

Vers l’avenir essayez de vous projeter
Sur des sentiers de plus en plus sur fréquentés
Où vos enfants se sentiront des étrangers.

On sait ce qu’il advint de Judas ; les trente deniers nous porteront ils bonheur ?

troubadour AFP dans Chronique du Troubadour

1234