Liure avèm nascut, nos emmuralhar an volgut, nos far calar, n’an pas pogut.

» Catégorie : Coup de gueule


L’arbre qui cache la forêt…

Commentaires » 0

Depuis plusieurs mois le maire s’acharne à forcer les propriétaires de Montségur à subir une association foncière pastorale.

Il veut d’abord nous faire croire que les éleveurs locaux ne peuvent pas survivre sans maitriser l’espace.

Selon une information de la Fédération Pastorale, ces éleveurs disposent respectivement de 17,31 ha Thierry Barbat et 32,15 ha pour le GAEC du Pichol mais il suffit de consulter la carte agricole sur Géoportail pour constater que leur Registre Parcellaire Graphique (RPG) indiquant l’inscription des parcelles pâturées ouvrant droit aux aides surfaciques de la PAC s’étend sur des centaines d’hectares appartenant à tous les propriétaires fonciers de Montségur ou à la commune.

On nous dit qu’ils « auraient du mal à s’en sortir » alors qu’en 10 ans, le montant annuel de leurs aides PAC est passé de 106 435,83€ à  204 794,05€ !

Il suffit d’examiner l’évolution des surfaces pâturables dans la dernière décennie pour comprendre que le doublement des aides PAC est principalement lié à l’extension de l’espace pâturable à des centaines d’hectares de forêts sur l’estive  depuis l’achat de la montagne par la mairie.

Avec l’AFP la mairie aiderait les éleveurs à masquer et poursuivre encore une extension contraire aux directives de la PAC sur plusieurs dizaines d’hectares de forêts sous lesquelles le bétail n’a jamais mis une patte !

Pour justifier cette extension, on voudrait nous faire croire que :

L'arbre qui cache la forêt... dans Actualité locale 191011061414166486

C’est vraiment faire peu de cas de la réalité des faits et des directives nationales de déclaration des prairies et pâturages permanents excluant les forêts de plus de 10a et définissant avec une extrême précision ce que sont les bois pâturés ou les autres surfaces pâturables admissibles.

191011061657425573 dans Coup de gueule

 Il faudra expliquer où sont les ressources fourragères dans les forêts inscrites en RPG ou dans le périmètre de l’AFP…

Il faudra aussi expliquer comment un espace couvert de ronciers et d’impénétrables buissons épineux ou les broussailles du Pog, normalement non admissibles, ont pu, depuis 4 ans, être déclarées comme surfaces pâturables….

191011062237761020 dans Evènements

Et pour finir, pour ceux qui croient encore que « notre bon maire » agit pour le bien des propriétaires de Montségur il suffit d’aller jeter un coup d’œil sur les délibérations 118 à 121 qu’il a voté le 26 juillet  à la CCPO  sans même en parler à son conseil municipal  : http://www.paysdolmes.org/fr/information/8640/deliberations-2019-n101-150 pour comprendre le sort réservé aux parcelles inscrites dans le périmètre de l’AFP.

Percement de chemins de randonnée, zones d’animations naturalistes ou touristiques, marteloscope, belvédères, etc. J’en passe et des meilleures ! Même des interventions dans les forêts sont prévues…

Est-ce cela agir dans l’intérêt de ses administrés ?

Confisquer les biens appartenant à des privés pour réaliser une exploitation  mercantile ou pour faciliter un enrichissement de ses proches ressemble fort à un retour de l’inquisition. !

Quand la nature n’est plus qu’un produit touristique, Syrphe et papillons ont vite fait de disparaître.

Commentaires » 1

 Pensant faire prendre conscience à l’association des Naturalistes de l’Ariège de leur responsabilité dans la disparition d’espèces sur le territoire de Montségur, j’avais déposé un commentaire sur leur Page FBQuand la nature n'est plus qu'un produit touristique, Syrphe et papillons ont vite fait de disparaître. dans Actualité locale 19100803200292558

En réponse à cette démarche, l’ANA a d’abord répondu par un commentaire reconnaissant un impact sur les insectes résultant de leurs techniques d’inventaire.  Mais très vite, pour supprimer toute trace de cet impact, ce commentaire a été modifié…. 191008031959879590 dans Coup de gueule

Dans leur empressement  à masquer les destructions dont ils sont responsables, l’ANA a également retiré la phrase précisant leur intérêt à protéger la faune et la flore….

 Au vu des projets confiés à l’ANA par la CCPO :

191008034116501018 dans Evènements

191008034116751359 dans Nature

Il est évident que l’intérêt premier de cette association n’est plus de protéger la faune et la flore et force est aujourd’hui de constater qu’à leurs yeux  syrphes et  papillons qu’ils détruisent ne sont qu’un « détail de l’histoire » bien vite effacé.

Pitié arrêtez le massacre !

Commentaires » 0
Pitié arrêtez le massacre ! dans Actualité locale

Apollon de Pyrénées Femelle – Photo Lison Bouychou 12/07/2019

A plusieurs reprises cet été sur la zone de la réserve naturelle et tout récemment sur la zone du Taulat les « naturalistes » de l’ANA, chargés de procéder à l’inventaire des espèces,  munis de filets, ont organisé des « chasses aux papillons » pour capturer et procéder à des examens de divers papillons.

Pensez vous que les fragiles ailes de ces rares lépidoptères puissent résister à l’impact brutal d’un filet ou qu’ils puissent survivre au prélèvement de leurs organes génitaux ?

Au nom d’un inventaire (rémunéré) des espèces ou au nom de la science a t’on le droit de blesser et détruire les animaux que l’on est sensé protéger ?

Il est aussi facile de se contenter d’observer et de photographier les papillons et les insectes plutôt que les piéger et les détruire par de terribles et inutiles safaris.

De grâce, arrêtez le massacre !

AFP = Abeilles et Fruits Pollués

Commentaires » 0

AFP = Abeilles et Fruits Pollués dans Actualité locale

Pour répondre aux interrogations de divers propriétaires de Montségur sur l’intégration de vergers et de ruchers dans le périmètre projeté pour l’AFP, la technicienne de la Fédération Pastorale de l’Ariège a répondu :

« -  Les vergers sont considérés comme terres agricoles ; la plantation d’arbres fruitiers n’empêche pas le pâturage des animaux autour des arbres (les arbres devront surement être protégés)

-  Les ruchers ne sont pas classés en bâtiment dans le cadastre. Pour cette raison les ruchers peuvent être intégrés au périmètre. Généralement dans les AFP en Ariège, les ruches sont mises (et déplacées) sur les terrains affectés à d’autres exploitants sans poser le moindre problème. »

L’inquiétante ignorance de l’actualité apicole en Ariège de la part de la Fédération Pastorale fait froid dans le dos …

En effet, un communiqué de presse publié par l’UNAF (Union Nationale de l’Apiculture Française) le 15/11/2018 est édifiant !!!

« COMMUNIQUE DE PRESSE
Comment les pesticides utilisés dans les élevages menacent les abeilles :
un rapport de l’UNAF appelle à une réelle prise en compte des risques

Au début de l’hiver 2008-2009, des apiculteurs ariégeois rapportent d’inquiétantes mortalités dans leurs colonies : plus de 4000 ruches mortes et des ruchers entiers décimés, conduisant à une forte suspicion d’intoxication des abeilles. Pourtant, ces apiculteurs, qui pratiquent la transhumance en haute montagne, sont installés à des distances considérables de la première culture végétale. En revanche, ce sont les insecticides utilisés pour l’élevage des troupeaux voisins qui éveillent les soupçons. Depuis lors, des mortalités dans des situations comparables ont été rapportées à plusieurs reprises comme en Aveyron en 2010 ou au cours de l’hiver 2013-2014 dans la partie orientale des Pyrénées, affectant jusqu’à plusieurs centaines de ruches.

Pour mieux comprendre ces phénomènes, l’Union Nationale de l’Apiculture Française a commandé un rapport dans le but de dresser un état des lieux des insecticides utilisées dans les élevages bovins et ovins, de comprendre leurs mécanismes d’actions sur les abeilles, d’interroger leurs règles de mise sur le marché et de mesurer les risques pour l’activité apicole.

Réalisé sous la direction scientifique de Jean-Marc Bonmatin, chercheur au CNRS, avec le concours de la Fédération Française des Apiculteurs Professionnels (FFAP) et de l’organisation européenne Bee Life, ce rapport confirme les risques que représentent les pesticides utilisés dans les élevages pour les abeilles et le déficit de prise en compte de ces dangers dans les évaluations des produits et dans l’encadrement de leur utilisation :

  • Les insecticides utilisés dans les élevages, à usage vétérinaire et biocide, sont
  • neurotoxiques, parfois systémiques, et toujours nocifs pour les abeilles.
  • Les abeilles sont exposées à des doses potentiellement nocives de ces molécules via la contamination des eaux et des excréments du bétail.
  • Ces problématiques sont ignorées lors de l’évaluation de ces produits.
  • On constante une inquiétante méconnaissance par les pouvoirs publics des pesticides utilisés et des quantités employées dans les élevages. »

Pour consulter le rapport scientifique :
https://www.unaf-apiculture.info/IMG/pdf/rapport_pesticideselevageabeilles_vf_final_112018.pdf

La désinvolture de la Fédération Pastorale voulant contraindre certains apiculteurs  et propriétaires de vergers à une exposition directe des colonies d’abeilles et des fruits par des pesticides toxiques est effarante !

Vouloir ainsi nous obliger à subir une telle pollution est carrément criminel !!!!190906012203182138 Abeilless dans Coup de gueule

 

Objectif Pastoral ?… On peut en douter.

Commentaires » 1

Objectif Pastoral ?... On peut en douter. dans Actualité locale 190905101109145722

Le périmètre projeté pour l’AFP  fait apparaître l’intégration de 2 parcelles communales A852 ET A4295 d’une surface de près de 30ha  autour du château jusqu’au Roc de la Tour et la route départementale dans les gorges du Carroulet.

190905101108518998 AFP dans Coup de gueule

Vu la configuration du terrain, voudrait-on nous faire prendre des vessies pour des lanternes ?

AFP : Anormale Façon de Procéder

Commentaires » 0

A l’occasion de quelques réunions, les propriétaires de Montségur se sont vu présenter  une vision idyllique de l’AFP :

AFP : Anormale Façon de Procéder dans Actualité locale 190902064502268977

Donc l’AFP, comme son nom l’indique, a vocation agricole ou Pastorale.

Mais, le dessein clairement précisé par la commune est « un peu » différent :

1909020645019918 dans Coup de gueule

 On est quand même en droit de se poser quelques questions :

Le Pastoralisme décrit la relation interdépendante entre les éleveurs, leurs troupeaux de ruminants et leur biotope

- La commune serait-elle devenue exploitante agricole ou éleveur ?

- Prendrait-on les visiteurs du château pour du bétail broutant de l’herbe ?

- Est-ce bien dans l’intérêt des propriétaires des terrains frappés par l’AFP que les éleveurs ont signé l’engagement suivant ?

190902065640124244 dans Libre expression

A moins que, comme ils l’ont fait lors du passage du Tour de France en percevant 5€ la place pour se garer, ils n’aient montré au maire l’un des exemples de « valorisation du patrimoine » envisageable pour l’avenir.

Déposséder les propriétaires de Montségur pour transformer leurs prés en parking payant, histoire de « remplir le tiroir-caisse » de certains,  cela n’est pas ce que j’appellerais œuvrer pour le bien de tous les administrés.

Ce doit sans doute être l’une des facettes de ce que nos technocrates du tourisme local désignent avec délectation « l’interprétation du catharisme »…

Le Troubadour l’avait prédit…voilà l’AFP

Commentaires » 0

Le Troubadour l'avait prédit...voilà l'AFP dans Actualité locale loulepage

Voyons-nous là les prémices de l’invasion
Qui attend à court terme cette belle vallée
Par son aspect sauvage à ce jour protégée
D’une bien déraisonnable fréquentation ?

Vos élus par l’odeur de l’argent alléchés
Leurs électeurs ont trahis pour trente deniers
La montagne contre subventions ont cédé
Et les touristes sans tarder vont affluer.

Préserver ce beau site en y faisant marcher
A longueur d’année des randonneurs par milliers
De quel cerveau torturé peut sortir telle idée ?

Vers l’avenir essayez de vous projeter
Sur des sentiers de plus en plus sur fréquentés
Où vos enfants se sentiront des étrangers.

On sait ce qu’il advint de Judas ; les trente deniers nous porteront ils bonheur ?

troubadour AFP dans Chronique du Troubadour

Petit rappel à la loi

Commentaires » 0

LOI n° 2013-907 du 11 octobre 2013 relative à la transparence de la vie publique

Section 1 : Obligations d’abstention

 Article 2  - Modifié par LOI n°2017-1339 du 15 septembre 2017 – art. 6

 I. – Au sens de la présente loi, constitue un conflit d’intérêts toute situation d’interférence entre un intérêt public et des intérêts publics ou privés qui est de nature à influencer ou à paraître influencer l’exercice indépendant, impartial et objectif d’une fonction.

Lorsqu’ils estiment se trouver dans une telle situation :

1° Les membres des collèges d’une autorité administrative indépendante ou d’une autorité publique indépendante s’abstiennent de siéger ou, le cas échéant, de délibérer. Les personnes qui exercent des compétences propres au sein de ces autorités sont suppléées suivant les règles de fonctionnement applicables à ces autorités ;

2° Sous réserve des exceptions prévues au au deuxième alinéa de l’article 432-12 du code pénal, les personnes titulaires de fonctions exécutives locales sont suppléées par leur délégataire, auquel elles s’abstiennent d’adresser des instructions ;

3° Les personnes chargées d’une mission de service public qui ont reçu délégation de signature s’abstiennent d’en user ;

4° Les personnes chargées d’une mission de service public placées sous l’autorité d’un supérieur hiérarchique le saisissent ; ce dernier, à la suite de la saisine ou de sa propre initiative, confie, le cas échéant, la préparation ou l’élaboration de la décision à une autre personne placée sous son autorité hiérarchique.

Un décret en Conseil d’État fixe les modalités d’application du présent article ainsi que les conditions dans lesquelles il s’applique aux membres du Gouvernement.

II. – Un décret en Conseil d’État détermine les modalités de tenue d’un registre accessible au public, recensant les cas dans lesquels un membre du Gouvernement estime ne pas devoir exercer ses attributions en raison d’une situation de conflit d’intérêts, y compris en Conseil des ministres.

Ce registre est publié par voie électronique, dans un standard ouvert, aisément réutilisable et exploitable par un système de traitement automatisé.

 

Enigme à résoudre : Qui est le corbeau ?

Commentaires » 0

Enigme à résoudre : Qui est le corbeau ? dans Actualité locale 190823125415268801

Pour dénigrer notre article concernant l’AFP qui avait été affiché le 19 août dernier sur le panneau d’information locale une main anonyme est venue noircir ce document pour accuser l’auteur de l’information d’être un « corbeau malveillant »

Contrairement au grapheur anonyme et lâche usant de griffonnages insultants et calomnieux pour dénigrer nos informations, notre affiche identifiait clairement l’auteur du document, à savoir le  blog  http://montsegur09.unblog.fr/  où même la photo de l’affichage avait été publiée.

Le grincheux grapheur aurait pu déverser son venin en commentant au grand jour l’article attaqué (à moins que la vérité ne le dérange)

La calomnie, c’est attaquer la réputation et l’honneur de quelqu’un par des accusations graves, que, de plus, on sait fausses.

Que le grapheur sache que c’est un délit sévèrement puni par la loi.

AFP ou l’Art de Favoriser ses Proches….

Commentaires » 0

Par courrier du 22 juillet dernier, le maire de Montségur a informé les propriétaires de la commune du  projet de création d’une Association Foncière Pastorale ayant pour but  de « mettre des unités de pâturages à la disposition des éleveurs locaux » et « assurer la maîtrise du foncier aux exploitants en place ».

C’est donc manifestement pour favoriser les éleveurs locaux, que, le 20 avril dernier, après un refus essuyé le 2 mars 2019, le maire a remis sur la table une délibération pour lancer la création de cette Association Foncière Pastorale.

Le 2 mars, pour éviter tout reproche de collusion possible le maire et son adjointe avaient eu la correction de s’abstenir.

Par contre, le 20 avril, M. Finance et Mme Quiniou, prétextant l’officialisation de l’installation de leur neveu en tant que cogérant associé du GAEC du Pichol (publication Gazette ariégeoise 22/02/2019) n’ont pas hésité à voter et même à utiliser les procurations qui leur avaient été confiées pour obtenir, à main levée une approbation de la délibération lançant les procédures préalables à l’A.F.P.

L’octroi de nouvelles subventions aux éleveurs locaux (déjà largement pourvus par la PAC) était l’un des principaux arguments avancés pour la création d’une AFP.

Devant l’acharnement du maire et son adjointe à faire passer en force cette délibération bénéficiant notamment aux intérêts de leur neveu comment ne pas s’interroger sur la régularité de ces manœuvres.

A Montségur, les éleveurs ont Toujours profité de la vaine pâture  et lors de diverses réunions, bon nombre de petits propriétaires avaient manifesté leur refus d’une AFP contrainte.

Un minimum d’impartialité aurait donc été la moindre des choses….

AFP ou l'Art de Favoriser ses Proches.... dans Actualité locale 19081905143740204

Affiché le 19/08/2019 sur le panneau d’information du village pour information des personnes de disposant pas d’internet

12