Liure avèm nascut, nos emmuralhar an volgut, nos far calar, n’an pas pogut.

Observations du groupe de travail AFP

Jeudi 26 septembre 2019 Un groupe de travail AFP était réuni en Mairie.

Le maire, M. Finance et Mme Audrey Lefevre de la Fédération Pastorale de l’Ariège animaient cette réunion.

Elus présents : Mr Finance (Maire),  Denis Salles, Thierry Barbat et Chantal Audabram (conseillers municipaux). Lionel Séguela (1er adjoint) arrivé plus tard est resté un peu en retrait.

Eleveurs : Thierry Barbat et le GAEC du Pichol : M. Thierry Fonta, sa compagne Mme Adraos et JB Laffont.

Propriétaires : Jacky et Christine Laffont, Didier Trémolières, Nicolas Digoudé, Jacqueline Escalais, Michel et Thérèse Authié.

Observateur : Lucien Bouychou

 Soit 17 personnes présentes.

Ne tenant compte d’aucune des remarques de propriétaires quant au bienfondé d’une AFP le maire a aussi écarté les questions relatives au nombre d’opposants à l’AFP et la remarque de son premier adjoint sur l’absence de consultation du Conseil Municipal pour imposer autoritairement les statuts qu’il souhaitait  (durée qu’il n’a pas voulu réduire, nombre de membres du syndicat, implication de la commune et des éleveurs dans la gouvernance de l’AFP,  présidence de la première assemblée générale AFP par le maire, implication de la commune dans le rachat des délaissés pour laquelle il a même affirmé être prêt à débourser de fortes sommes, voire faire un crédit si besoin était…).

A l’occasion du groupe de travail, La Fédération Pastorale a même proposé un commissaire enquêteur (M. HERIN, contesté par un propriétaire ancien éleveur)

Pour ce qui me concerne, au vu des informations affichées en mairie, alors que je n’avais été qu’un simple observateur et avais dû m’engager par mail à ne pas intervenir pour pouvoir assister au groupe de travail, je me suis trouvé contraint de contester avec la plus grande fermeté mon inscription mensongère parmi des propriétaires présumés avoir accepté statuts et périmètre définis par le groupe de travail.

S’il a noté ma participation en tant qu’observateur, le maire a anormalement refusé de rayer mon nom de la liste des propriétaires.

J’ai pu aussi constater que, dans la liste des présents, le maire n’a pas mentionné la présence de Mme Adraos, associée du GAEC du Pichol, parmi les éleveurs. Que cache cette omission ?

Encore une fois, en regard du proche lien de parenté du maire avec l’un des éleveurs devant bénéficier de l’AFP,  Le peu de cas fait des remarques formulées par les propriétaires présents associé au manquement à une consultation ou délégation  préalable du conseil municipal et à l’inexactitude des informations affichées fait naître un doute sérieux sur la neutralité et l’objectivité du maire dans ce projet : LOI n° 2013-907 du 11 octobre 2013 relative à la transparence de la vie publique (art 1 et 2) et  article 432-12 du code pénal.

La situation de conflit d’intérêt apparaît également pour Thierry Barbat conseiller municipal et éleveur ayant un intérêt majeur à la création de l’AFP à qui, le groupe de travail restreint réuni dans l’après-midi a laissé le pouvoir de décider du retrait ou non de parcelles du périmètre AFP devant lui être attribué.

S’il s’abstient de voter, de toute évidence, cet élu participe très activement à l’élaboration du projet dont il profitera et ce sans la moindre considération pour l’intérêt de tous les autres propriétaires de Montségur !

Observations du groupe de travail AFP  dans Actualité locale 191005102435737848

5 octobre, 2019 à 9:27


Laisser un commentaire