Liure avèm nascut, nos emmuralhar an volgut, nos far calar, n’an pas pogut.

AFP = Abeilles et Fruits Pollués

AFP = Abeilles et Fruits Pollués dans Actualité locale

Pour répondre aux interrogations de divers propriétaires de Montségur sur l’intégration de vergers et de ruchers dans le périmètre projeté pour l’AFP, la technicienne de la Fédération Pastorale de l’Ariège a répondu :

« -  Les vergers sont considérés comme terres agricoles ; la plantation d’arbres fruitiers n’empêche pas le pâturage des animaux autour des arbres (les arbres devront surement être protégés)

-  Les ruchers ne sont pas classés en bâtiment dans le cadastre. Pour cette raison les ruchers peuvent être intégrés au périmètre. Généralement dans les AFP en Ariège, les ruches sont mises (et déplacées) sur les terrains affectés à d’autres exploitants sans poser le moindre problème. »

L’inquiétante ignorance de l’actualité apicole en Ariège de la part de la Fédération Pastorale fait froid dans le dos …

En effet, un communiqué de presse publié par l’UNAF (Union Nationale de l’Apiculture Française) le 15/11/2018 est édifiant !!!

« COMMUNIQUE DE PRESSE
Comment les pesticides utilisés dans les élevages menacent les abeilles :
un rapport de l’UNAF appelle à une réelle prise en compte des risques

Au début de l’hiver 2008-2009, des apiculteurs ariégeois rapportent d’inquiétantes mortalités dans leurs colonies : plus de 4000 ruches mortes et des ruchers entiers décimés, conduisant à une forte suspicion d’intoxication des abeilles. Pourtant, ces apiculteurs, qui pratiquent la transhumance en haute montagne, sont installés à des distances considérables de la première culture végétale. En revanche, ce sont les insecticides utilisés pour l’élevage des troupeaux voisins qui éveillent les soupçons. Depuis lors, des mortalités dans des situations comparables ont été rapportées à plusieurs reprises comme en Aveyron en 2010 ou au cours de l’hiver 2013-2014 dans la partie orientale des Pyrénées, affectant jusqu’à plusieurs centaines de ruches.

Pour mieux comprendre ces phénomènes, l’Union Nationale de l’Apiculture Française a commandé un rapport dans le but de dresser un état des lieux des insecticides utilisées dans les élevages bovins et ovins, de comprendre leurs mécanismes d’actions sur les abeilles, d’interroger leurs règles de mise sur le marché et de mesurer les risques pour l’activité apicole.

Réalisé sous la direction scientifique de Jean-Marc Bonmatin, chercheur au CNRS, avec le concours de la Fédération Française des Apiculteurs Professionnels (FFAP) et de l’organisation européenne Bee Life, ce rapport confirme les risques que représentent les pesticides utilisés dans les élevages pour les abeilles et le déficit de prise en compte de ces dangers dans les évaluations des produits et dans l’encadrement de leur utilisation :

  • Les insecticides utilisés dans les élevages, à usage vétérinaire et biocide, sont
  • neurotoxiques, parfois systémiques, et toujours nocifs pour les abeilles.
  • Les abeilles sont exposées à des doses potentiellement nocives de ces molécules via la contamination des eaux et des excréments du bétail.
  • Ces problématiques sont ignorées lors de l’évaluation de ces produits.
  • On constante une inquiétante méconnaissance par les pouvoirs publics des pesticides utilisés et des quantités employées dans les élevages. »

Pour consulter le rapport scientifique :
https://www.unaf-apiculture.info/IMG/pdf/rapport_pesticideselevageabeilles_vf_final_112018.pdf

La désinvolture de la Fédération Pastorale voulant contraindre certains apiculteurs  et propriétaires de vergers à une exposition directe des colonies d’abeilles et des fruits par des pesticides toxiques est effarante !

Vouloir ainsi nous obliger à subir une telle pollution est carrément criminel !!!!190906012203182138 Abeilless dans Coup de gueule

 

6 septembre, 2019 à 13:22


Laisser un commentaire