Liure avèm nascut, nos emmuralhar an volgut, nos far calar, n’an pas pogut.

Partageons quelques pommes…

Comme chaque année, le pommier du jardin sur lequel nous laissons les pommes sert de restaurant à tous les merles du quartier qui se régalent des derniers fruits sans risquer d’être croqués par un chat. Aujourd’hui, nous avons profité d’un dimanche ensoleillé pour filmer ces charmants oiseaux tout affairés à se nourrir. Voici ces quelques images que nous sommes heureux de vous offrir.

Image de prévisualisation YouTube

Cette vidéo rappelle qu’en hiver, les oiseaux ont besoin de notre aide pour résister à la mauvaise saison. Voici donc quelques conseils de la LPO pour aider nos amis du ciel à mieux passer cette période.

Quelle nourriture utiliser ?

Les aliments riches en lipides et donc en énergie seront très appréciés par de nombreux oiseaux :
La graisse : margarine, beurre, saindoux, suif, lard, non salés, seuls ou en mélange avec des graines.
Les graines de tournesol
Les cacahuètes : non salées et non grillées, décortiquées ou en coques
Les fruits secs : noisettes, noix, amandes décortiquées voire concassées
Les petites graines, indispensables aux passereaux à bec fin (rougegorge, accenteur mouchet…) : millet, avoine, chènevis (chanvre), alpiste, navette, pavot… ou les flocons d’avoine
Le maïs concassé, le blé, l’orge
Les fruits : pommes, poires, pour les merles et grives ; noix de coco fraîche pour les mésanges ; raisins secs.
Vers de farine : pour les insectivores (rouge-gorge, accenteur mouchet, troglodyte, roitelets…). Leur élevage se pratique dans un petit terrarium contenant du son humidifié.
L’eau

Les gourmandises à ne donner qu’en petites quantités :

Les pommes de terre cuites : appréciées des merles et grives, geais…
Les fromages secs : croûtes, dés, fromage râpé
Le riz ou les pâtes cuits : pour les tourterelles, les moineaux
Les miettes de pain ou de gâteau.

 Ne jamais donner

Des aliments salés
Du pain sec ou des biscottes, des déchets de pâtisserie, des noix de coco desséchées, qui gonflent et provoquent des troubles digestifs
Du lait
Des larves de mouches (asticots), très résistantes et pouvant perforer l’estomac des oiseaux
Des graines de lin ou de ricin qui sont toxiques.

Aménager un abreuvoir est important car l’eau est aussi nécessaire aux oiseaux. En hiver, ces derniers ont beaucoup de mal à trouver des points d’eau. L’abreuvoir devra être maintenu libre de glace et aidera ainsi les oiseaux à réduire leurs dépenses énergétiques durant une période cruciale de gel ou de neige. Par temps froid, les oiseaux se baignent pour maintenir leur plumage en bon état de conserver la chaleur. Sans eau, les oiseaux diminuent leurs capacités de vol et les qualités isolantes de leurs plumes.

Si votre bassin gèle, n’utilisez jamais de sel ni d’antigel. Ces produits sont toxiques pour les oiseaux. Lorsque vous réapprovisionnez le bassin ou l’abreuvoir, versez de l’eau chaude. Changez l’eau régulièrement pour éviter toutes contaminations.

6 décembre, 2009 à 21:56


Laisser un commentaire