Liure avèm nascut, nos emmuralhar an volgut, nos far calar, n’an pas pogut.

Quelques chiffres pour l’entretien de l’espace à Montségur

Dans nos montagnes, les éleveurs locaux mettent souvent en avant le rôle important qu’ils jouent dans l’aménagement et l’entretien de l’espace et, d’une façon plus générale, dans la préservation de l’environnement. C’est vrai, mais à ce rôle il faut aussi associer quelques chiffres.

106 435,83 € : c’est la somme que les éleveurs montséguriens ont perçue dans le cadre de la PAC (Politique Agricole Commune) entre le 15-10-07 et le 15-10-08 (hors prêts bonifiés) *. À titre de comparaison, ce montant représente environ 50 % du revenu brut que la commune tire annuellement de la fréquentation touristique du château.

C’est dire que ces subventions européennes favorisent bien l’activité agricole de notre village !

Pour plus d’informations, rappelons que la PAC présente deux volets distincts : le FEAGA (Fonds Européen Agricole de Garantie) et le FEADER (Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural).

Les dotations reçues au titre du FEADER (73 417,12 € pour les agriculteurs montséguriens) sont destinées à aider et promouvoir le développement des espaces ruraux en valorisant les ressources. Le FEADER qui a aussi aidé au financement de l’achat du haut de la montagne (zone d’estive) par la commune, participe, entre autres objectifs, à l’aménagement du territoire, à l’amélioration de la qualité de vie en milieu rural et à la diversification de l’économie rurale.

Les fonds provenant du FEAGA (33 018,71 € pour les agriculteurs montséguriens) sont principalement destinés à la régularisation des marchés à l’intérieur de l’Europe, à la promotion des productions agricoles, au contrôle des denrées alimentaires, au financement direct des agriculteurs pour soutenir leur production.

* source:

21 octobre, 2009 à 10:50


Un commentaire pour “Quelques chiffres pour l’entretien de l’espace à Montségur”


  1. le troubadour écrit:

    Si je peux me permettre de conseil vous donner
    Allez voir les primes par vos paysans touchées
    Une idée vous donnera du salaire payé
    Pour votre village faire semblant de nettoyer.

    Se targuant honteusement d’entretien bâclé
    Vos agriculteurs sans aucune vergogne
    Au concept du respect toujours se renfrognent
    Squattant indument d’autrui la propriété.

    Animaux clôturés sur des terrains privés
    Fourrage récolté sans autorisation
    Vos anciens par ce biais ne sont plus respectés.

    Aidés par des élus par ignorance corrompus
    Votre nouvelle race de seigneurs féodaux
    Profite de vos biens comme si c’était un dû.

    Votre propriété vache a lait
    Oui mais pas pour vous, pour ceux qui la squattent.


Laisser un commentaire