Liure avèm nascut, nos emmuralhar an volgut, nos far calar, n’an pas pogut.

Premiers rayons sur Montségur


Retrouvez l’intégralité de la chanson Montségur de Claude Marti dans un clip
à la page « lo miu Montsegur« 

claudemarti.jpg
Claude Marti en concert à Montségur

Les premiers rayons sur Montségur, telle est la vue dont nous avons la chance de profiter tout au long de l’année et que nous espérons vous faire partager au fil des saisons.

Premiers rayons sur Montségur dans Actualité locale Ciel%20de%20rentr%C3%A9e

Image de prévisualisation YouTube 
Vidéo LB 19-01-2010

  Pas besoin de monument

« Per saber çò que viure vòl dire » !

Ciel d'orage sur Montségur

Le 4 mai 2009, Monsieur Jean-François Laffont, avocat, Président de Fondacion Occitania et de Convergencia Occitana a publié sur notre blog un commentaire laissant supposer que tous ceux qui le souhaitent auraient la liberté d’avoir leur opinion sur le monument de Daniel COULET et que cette sculpture serait une création pour les commémorations du 800e anniversaire de la croisade contre les albigeois.

Depuis ce commentaire, nous avons été priés de retirer les photographies du monument réalisé par Daniel COULET et ces photos ont même disparu du blog où elles étaient publiées.

Vous comprendrez donc que nous ne pouvons rester sans réaction.

Comment pourrait-on croire que « tous ceux qui ont vu cette œuvre ont été touchés » ? Alors que par une étrange coïncidence il nous est demandé de faire disparaitre les photographies qui justement, permettaient de se faire une idée sur la beauté ou la symbolique de la monumentale sculpture.

Ce n’est qu’après l’accord de l’actuelle municipalité (le 25/04/09) pour l’acquisition de cette structure  que, cher Monsieur Laffont, vous nous proposez de présenter le monument aux Montséguriens.

Compte tenu de la censure dont nous sommes victimes, pardonnez-nous de penser que vous êtes seulement décidé, à grand renfort de paraboles, à faire assimiler aux éventuels réfractaires VOTRE « symbolique de l’œuvre »

Dans les faits, depuis 1998, sans jamais avoir proposé aux habitants de donner leur avis, vous œuvrez pour imposer ce monument à Montségur. On peut ainsi lire dans un compte rendu du conseil municipal de Montségur du 13 février 1998 que “contrairement à ce qui a pu être lu dans la presse, aucun accord n’a été donné à cette Fondacion”.

Il y a 11 ans, La sculpture, alors rattachée au massacre du 16 mars 1244, était censée intéresser le métro de Toulouse…
Aujourd’hui, c’est « un grand musée allemand qui s’est porté acquéreur… », et cette sculpture aurait été commandée pour le 800e anniversaire de la « croisade contre les albigeois »

Même si ce monument ne « coûte pas un centime à Montségur ou aux Montséguriens », laissez nous au moins, le droit de contester son arbitraire implantation.

Au nom de la tolérance et de la pluralité d’opinions que revendique votre fondation permettez que des occitans ne s’associent pas à votre exaltation pour ce monument qui va célébrer le déclenchement d’une croisade qui a meurtri l’Occitanie.

« Vous recordam pla fort » que votre « cruzada » est entrée dans l’histoire de l’Occitanie sous le nom de « grand masèl » (grande boucherie en lenga d’oc).

Pourquoi ne pas avoir décidé de faire le « geste fort », à Béziers en établissant votre symbolique homme qui “siffle avec les oiseaux” sur un lieu où « ses multiples racines qui plongent en terre » auraient pu se repaître du sang des Occitans massacrés le 22 juillet 1209 ?

Puisque vous revendiquez une identité Montségurienne et « l‘amour de cette terre et de ce village » que vous a transmis Paul AUDABRAM, pensez-vous sincèrement que votre oncle Paul avait besoin d’un monument supplémentaire pour sentir le sacré de SA TERRE et la fierté de vivre dans le rayonnement de la citadelle qui vit périr ses ancêtres ?

 Le 16 mars dernier, à Montségur, comme en témoigne votre discours, vous n’avez eu besoin d’aucun monument « Per saber çò que viure vòl dire ! » ni d’un quelconque « siffleur à racines » pour ressentir que « les oiseaux chantaient la même chanson dans le même vent frais venu des montagnes« .

Alors, de grâce, ne venez pas aujourd’hui  commettre le sacrilège de comparer votre sombre monument  à nos pures montagnes où, depuis des siècles, souffle l’espoir qui illumine LO NÒSTRE MONTSEGUR !

lomiumontsgur.jpggravlb.jpg

Photographies Lison Bouychou -  Croquis LB du monument de Daniel COULET

31 décembre, 2009 à 8:00 | Commentaires (10) | Permalien


Encore un beau ciel à Montségur

Encore un beau ciel à Montségur dans Actualité locale 191104082033953342

191104082039244428 dans météo

Une lectrice de notre blog nous a envoyé deux clichés de toute beauté de  ce genre de ciel qui illumine l’automne !

Un Grand merci à cette personne qui nous a permis de partager ces vues avec tous nos lecteurs.

4 novembre, 2019 à 21:24 | Commentaires (0) | Permalien


Ciel de feu pour la Toussaint

Ciel de feu pour la Toussaint dans Actualité locale 19110406384530246

Voilà le ciel qui réveillait le paysage en ce jour de Toussaint. je tenais juste à offrir ce très beau ciel  enflammé aux lecteurs de ce blog qui suivent parfois de loin ce qui touche Montségur et même sa météo.

1 novembre, 2019 à 9:03 | Commentaires (2) | Permalien


Joyeux Anniversaire Maxime !

Joyeux Anniversaire Maxime ! dans Actualité locale 191030122438218931

Déjà 6 ans !!!!

Te voilà un grand maintenant alors Le blog Montségur 09 tient à te souhaiter un très joyeux anniversaire. Et bien sur nous avons respecté le thème que tu as choisi pour ce grand jour !

Très bon anniversaire Maxime !

 

30 octobre, 2019 à 13:27 | Commentaires (0) | Permalien


Mensonges par omission !

En ¼ d’heure, dénigrant le refus exprimé par une majorité d’administrés soulevé par Le premier adjoint et une conseillère, refusant de reconnaître et d’entendre le responsable de l’association regroupant une soixantaine de personnes s’opposant au projet d’AFP,  le maire ayant pris soin de briefer 2 conseillères avant l’ouverture de la séance a réussi à arracher d’une voix le vote de la délibération lançant la procédure de création d’une AFP.

Devant les surprenants oublis émaillant le compte rendu publié aujourd’hui qui occulte illégitimement l’existence de l’association pourtant évoquée par le premier adjoint et le pli recommandé anormalement résumé par le maire lors de la séance, comment ne pas s’interroger sur cette altération intentionnelle mais peu légitime de la vérité.

Pourquoi donc les numéros des parcelles objet de l’échange entre la mairie et le Conseiller municipal Denis Salles n’ont-ils pas été divulgués, ni lors de la séance ni dans le compte rendu affiché ?

Toutes ces omissions et l’erreur dans la chronologie de la séance relèvent d’une volonté intentionnelle de fausser l’exactitude des faits et démontrent le peu d’intérêt du maire à l’égard de ses administrés ainsi que son acharnement à favoriser un proche et d’autres intérêts.

20 octobre, 2019 à 20:37 | Commentaires (0) | Permalien


Mobilisons nous contre l’expulsion de Mariami !

Mobilisons nous contre l'expulsion de Mariami ! dans Evènements
Lavelanet et l’Ariège se mobilisent contre l’expulsion programmée de Mariami, une élève courageuse du collège où je travaille
Aujourd’hui, comme toute la Ville de Lavelanet et l’équipe éducative et les élèves du Collège Victor Hugo je viens ajouter ma voix pour m’élever contre l’expulsion de Mariami Khapava, élève de Troisième au collège Victor Hugo et qui fait aujourd’hui l’objet d’une mesure d’Obligation de quitter le Territoire Français.
Âgée de 15 ans, Mariami a intégré en décembre 2018 le collège Victor Hugo. C’est avec stupeur et incompréhension que les personnels du collège ont appris vendredi dernier que la jeune fille, son petit frère et leur maman, d’origine géorgienne, devaient être expulsés le 22 octobre prochain (ils sont actuellement hébergés par la Croix rouge de Tarascon).
Le 11 octobre, les personnels du Collège Victor Hugo ont envoyé un courrier à Madame la Préfète de l’Ariège Chantal Mauchet lui demandant de revoir cette décision, et indiquaient : « dès le début de sa scolarisation, Mariami a su faire la démonstration d’une volonté féroce de s’intégrer malgré la barrière de la langue et, fait systématiquement fait preuve de son envie de réussir. C’est d’ailleurs ce qui a motivé la proposition faite par le Conseil de Classe du dernier trimestre de renouveler une année en 3e en 2019-2020 afin de parfaire sa maîtrise de la langue, ainsi que de consolider son projet d’orientation (vers les métiers en lien avec l’architecture). »
Il est à noter que Mariami a obtenu en juin dernier son certificat de formation générale. Au collège Victor Hugo, comme en mairie et en centre-bourg, le sort dévolu à la jeune fille et sa famille bien intégrée à Lavelanet ont causé une vive émotion. C’est pourquoi un rassemblement est organisé lundi 14 octobre à 17h au rond-point du Casino (au Marché couvert en cas de pluie) pour venir en soutien à la famille Khapava. « Il est question ici d’un devoir d’humanité, d’autant que cette jeune fille studieuse et courageuse est parfaitement intégrée au sein du collège !
13 octobre, 2019 à 21:25 | Commentaires (0) | Permalien


L’arbre qui cache la forêt…

Depuis plusieurs mois le maire s’acharne à forcer les propriétaires de Montségur à subir une association foncière pastorale.

Il veut d’abord nous faire croire que les éleveurs locaux ne peuvent pas survivre sans maitriser l’espace.

Selon une information de la Fédération Pastorale, ces éleveurs disposent respectivement de 17,31 ha Thierry Barbat et 32,15 ha pour le GAEC du Pichol mais il suffit de consulter la carte agricole sur Géoportail pour constater que leur Registre Parcellaire Graphique (RPG) indiquant l’inscription des parcelles pâturées ouvrant droit aux aides surfaciques de la PAC s’étend sur des centaines d’hectares appartenant à tous les propriétaires fonciers de Montségur ou à la commune.

On nous dit qu’ils « auraient du mal à s’en sortir » alors qu’en 10 ans, le montant annuel de leurs aides PAC est passé de 106 435,83€ à  204 794,05€ !

Il suffit d’examiner l’évolution des surfaces pâturables dans la dernière décennie pour comprendre que le doublement des aides PAC est principalement lié à l’extension de l’espace pâturable à des dizaines d’hectares de forêts sur l’estive  depuis l’achat de la montagne par la mairie.

Avec l’AFP la mairie aiderait les éleveurs à masquer et poursuivre encore une extension contraire aux directives de la PAC sur plusieurs dizaines d’hectares de forêts sous lesquelles le bétail n’a jamais mis une patte !

Pour justifier cette extension, on voudrait nous faire croire que :

L'arbre qui cache la forêt... dans Actualité locale 191011061414166486

C’est vraiment faire peu de cas de la réalité des faits et des directives nationales de déclaration des prairies et pâturages permanents excluant les forêts de plus de 10a et définissant avec une extrême précision ce que sont les bois pâturés ou les autres surfaces pâturables admissibles.

191011061657425573 dans Coup de gueule

 Il faudra expliquer où sont les ressources fourragères dans les forêts inscrites en RPG ou dans le périmètre de l’AFP…

Il faudra aussi expliquer comment un espace couvert de ronciers et d’impénétrables buissons épineux ou les broussailles du Pog, normalement non admissibles, ont pu, depuis 4 ans, être déclarées comme surfaces pâturables….

191011062237761020 dans Evènements

Et pour finir, pour ceux qui croient encore que « notre bon maire » agit pour le bien des propriétaires de Montségur il suffit d’aller jeter un coup d’œil sur les délibérations 118 à 121 qu’il a voté le 26 juillet  à la CCPO  sans même en parler à son conseil municipal  : http://www.paysdolmes.org/fr/information/8640/deliberations-2019-n101-150 pour comprendre le sort réservé aux parcelles inscrites dans le périmètre de l’AFP.

Percement de chemins de randonnée, zones d’animations naturalistes ou touristiques, marteloscope, belvédères, etc. J’en passe et des meilleures ! Même des interventions dans les forêts sont prévues…

Est-ce cela agir dans l’intérêt de ses administrés ?

Confisquer les biens appartenant à des privés pour réaliser une exploitation  mercantile ou pour faciliter un enrichissement de ses proches ressemble fort à un retour de l’inquisition. !

11 octobre, 2019 à 18:24 | Commentaires (0) | Permalien


Quand la nature n’est plus qu’un produit touristique, Syrphe et papillons ont vite fait de disparaître.

 Pensant faire prendre conscience à l’association des Naturalistes de l’Ariège de leur responsabilité dans la disparition d’espèces sur le territoire de Montségur, j’avais déposé un commentaire sur leur Page FBQuand la nature n'est plus qu'un produit touristique, Syrphe et papillons ont vite fait de disparaître. dans Actualité locale 19100803200292558

En réponse à cette démarche, l’ANA a d’abord répondu par un commentaire reconnaissant un impact sur les insectes résultant de leurs techniques d’inventaire.  Mais très vite, pour supprimer toute trace de cet impact, ce commentaire a été modifié…. 191008031959879590 dans Coup de gueule

Dans leur empressement  à masquer les destructions dont ils sont responsables, l’ANA a également retiré la phrase précisant leur intérêt à protéger la faune et la flore….

 Au vu des projets confiés à l’ANA par la CCPO :

191008034116501018 dans Evènements

191008034116751359 dans Nature

Il est évident que l’intérêt premier de cette association n’est plus de protéger la faune et la flore et force est aujourd’hui de constater qu’à leurs yeux  syrphes et  papillons qu’ils détruisent ne sont qu’un « détail de l’histoire » bien vite effacé.

8 octobre, 2019 à 15:45 | Commentaires (1) | Permalien


Journal Officiel : Annonce 109

http://www.journal-officiel.gouv.fr/publications/assoc/pdf/2019/0040/JOAFE_PDF_Unitaire_20190040_00109.pdf

6 octobre, 2019 à 9:25 | Commentaires (0) | Permalien


Rendez-vous manqué à Montségur

25 motards venus de toute la France pour visiter Montségur et qui avaient pris rendez-vous à « l’Auselou » pour prendre leur petit déjeuner ont trouvé porte close….

Très déçus, ils sont repartis sans même visiter le château.

Est cela le sens de l’accueil à Montségur ?

Dans la précipitation de leur rapide départ notre caméscope n’a pas fonctionné pour filmer leur sympathique concentration de magnifiques Triumph…  nous ne pouvons qu’être désolés de n’avoir pas pu rendre compte de cette vrombissante chevauchée.

 

5 octobre, 2019 à 11:29 | Commentaires (0) | Permalien


Observations du groupe de travail AFP

Jeudi 26 septembre 2019 Un groupe de travail AFP était réuni en Mairie.

Le maire, M. Finance et Mme Audrey Lefevre de la Fédération Pastorale de l’Ariège animaient cette réunion.

Elus présents : Mr Finance (Maire),  Denis Salles, Thierry Barbat et Chantal Audabram (conseillers municipaux). Lionel Séguela (1er adjoint) arrivé plus tard est resté un peu en retrait.

Eleveurs : Thierry Barbat et le GAEC du Pichol : M. Thierry Fonta, sa compagne Mme Adraos et JB Laffont.

Propriétaires : Jacky et Christine Laffont, Didier Trémolières, Nicolas Digoudé, Jacqueline Escalais, Michel et Thérèse Authié.

Observateur : Lucien Bouychou

 Soit 17 personnes présentes.

Ne tenant compte d’aucune des remarques de propriétaires quant au bienfondé d’une AFP le maire a aussi écarté les questions relatives au nombre d’opposants à l’AFP et la remarque de son premier adjoint sur l’absence de consultation du Conseil Municipal pour imposer autoritairement les statuts qu’il souhaitait  (durée qu’il n’a pas voulu réduire, nombre de membres du syndicat, implication de la commune et des éleveurs dans la gouvernance de l’AFP,  présidence de la première assemblée générale AFP par le maire, implication de la commune dans le rachat des délaissés pour laquelle il a même affirmé être prêt à débourser de fortes sommes, voire faire un crédit si besoin était…).

A l’occasion du groupe de travail, La Fédération Pastorale a même proposé un commissaire enquêteur (M. HERIN, contesté par un propriétaire ancien éleveur)

Pour ce qui me concerne, au vu des informations affichées en mairie, alors que je n’avais été qu’un simple observateur et avais dû m’engager par mail à ne pas intervenir pour pouvoir assister au groupe de travail, je me suis trouvé contraint de contester avec la plus grande fermeté mon inscription mensongère parmi des propriétaires présumés avoir accepté statuts et périmètre définis par le groupe de travail.

S’il a noté ma participation en tant qu’observateur, le maire a anormalement refusé de rayer mon nom de la liste des propriétaires.

J’ai pu aussi constater que, dans la liste des présents, le maire n’a pas mentionné la présence de Mme Adraos, associée du GAEC du Pichol, parmi les éleveurs. Que cache cette omission ?

Encore une fois, en regard du proche lien de parenté du maire avec l’un des éleveurs devant bénéficier de l’AFP,  Le peu de cas fait des remarques formulées par les propriétaires présents associé au manquement à une consultation ou délégation  préalable du conseil municipal et à l’inexactitude des informations affichées fait naître un doute sérieux sur la neutralité et l’objectivité du maire dans ce projet : LOI n° 2013-907 du 11 octobre 2013 relative à la transparence de la vie publique (art 1 et 2) et  article 432-12 du code pénal.

La situation de conflit d’intérêt apparaît également pour Thierry Barbat conseiller municipal et éleveur ayant un intérêt majeur à la création de l’AFP à qui, le groupe de travail restreint réuni dans l’après-midi a laissé le pouvoir de décider du retrait ou non de parcelles du périmètre AFP devant lui être attribué.

S’il s’abstient de voter, de toute évidence, cet élu participe très activement à l’élaboration du projet dont il profitera et ce sans la moindre considération pour l’intérêt de tous les autres propriétaires de Montségur !

Observations du groupe de travail AFP  dans Actualité locale 191005102435737848

5 octobre, 2019 à 9:27 | Commentaires (0) | Permalien


12345...73