Liure avèm nascut, nos emmuralhar an volgut, nos far calar, n’an pas pogut.

Premiers rayons sur Montségur


Retrouvez l’intégralité de la chanson Montségur de Claude Marti dans un clip
à la page « lo miu Montsegur« 

claudemarti.jpg
Claude Marti en concert à Montségur

Les premiers rayons sur Montségur, telle est la vue dont nous avons la chance de profiter tout au long de l’année et que nous espérons vous faire partager au fil des saisons.

Premiers rayons sur Montségur dans Actualité locale Ciel%20de%20rentr%C3%A9e

Image de prévisualisation YouTube 
Vidéo LB 19-01-2010

  Pas besoin de monument

« Per saber çò que viure vòl dire » !

Ciel d'orage sur Montségur

Le 4 mai 2009, Monsieur Jean-François Laffont, avocat, Président de Fondacion Occitania et de Convergencia Occitana a publié sur notre blog un commentaire laissant supposer que tous ceux qui le souhaitent auraient la liberté d’avoir leur opinion sur le monument de Daniel COULET et que cette sculpture serait une création pour les commémorations du 800e anniversaire de la croisade contre les albigeois.

Depuis ce commentaire, nous avons été priés de retirer les photographies du monument réalisé par Daniel COULET et ces photos ont même disparu du blog où elles étaient publiées.

Vous comprendrez donc que nous ne pouvons rester sans réaction.

Comment pourrait-on croire que « tous ceux qui ont vu cette œuvre ont été touchés » ? Alors que par une étrange coïncidence il nous est demandé de faire disparaitre les photographies qui justement, permettaient de se faire une idée sur la beauté ou la symbolique de la monumentale sculpture.

Ce n’est qu’après l’accord de l’actuelle municipalité (le 25/04/09) pour l’acquisition de cette structure  que, cher Monsieur Laffont, vous nous proposez de présenter le monument aux Montséguriens.

Compte tenu de la censure dont nous sommes victimes, pardonnez-nous de penser que vous êtes seulement décidé, à grand renfort de paraboles, à faire assimiler aux éventuels réfractaires VOTRE « symbolique de l’œuvre »

Dans les faits, depuis 1998, sans jamais avoir proposé aux habitants de donner leur avis, vous œuvrez pour imposer ce monument à Montségur. On peut ainsi lire dans un compte rendu du conseil municipal de Montségur du 13 février 1998 que “contrairement à ce qui a pu être lu dans la presse, aucun accord n’a été donné à cette Fondacion”.

Il y a 11 ans, La sculpture, alors rattachée au massacre du 16 mars 1244, était censée intéresser le métro de Toulouse…
Aujourd’hui, c’est « un grand musée allemand qui s’est porté acquéreur… », et cette sculpture aurait été commandée pour le 800e anniversaire de la « croisade contre les albigeois »

Même si ce monument ne « coûte pas un centime à Montségur ou aux Montséguriens », laissez nous au moins, le droit de contester son arbitraire implantation.

Au nom de la tolérance et de la pluralité d’opinions que revendique votre fondation permettez que des occitans ne s’associent pas à votre exaltation pour ce monument qui va célébrer le déclenchement d’une croisade qui a meurtri l’Occitanie.

« Vous recordam pla fort » que votre « cruzada » est entrée dans l’histoire de l’Occitanie sous le nom de « grand masèl » (grande boucherie en lenga d’oc).

Pourquoi ne pas avoir décidé de faire le « geste fort », à Béziers en établissant votre symbolique homme qui “siffle avec les oiseaux” sur un lieu où « ses multiples racines qui plongent en terre » auraient pu se repaître du sang des Occitans massacrés le 22 juillet 1209 ?

Puisque vous revendiquez une identité Montségurienne et « l‘amour de cette terre et de ce village » que vous a transmis Paul AUDABRAM, pensez-vous sincèrement que votre oncle Paul avait besoin d’un monument supplémentaire pour sentir le sacré de SA TERRE et la fierté de vivre dans le rayonnement de la citadelle qui vit périr ses ancêtres ?

 Le 16 mars dernier, à Montségur, comme en témoigne votre discours, vous n’avez eu besoin d’aucun monument « Per saber çò que viure vòl dire ! » ni d’un quelconque « siffleur à racines » pour ressentir que « les oiseaux chantaient la même chanson dans le même vent frais venu des montagnes« .

Alors, de grâce, ne venez pas aujourd’hui  commettre le sacrilège de comparer votre sombre monument  à nos pures montagnes où, depuis des siècles, souffle l’espoir qui illumine LO NÒSTRE MONTSEGUR !

lomiumontsgur.jpggravlb.jpg

Photographies Lison Bouychou -  Croquis LB du monument de Daniel COULET

31 décembre, 2009 à 8:00 | Commentaires (10) | Permalien


Peinture à Montségur, Petit à petit la toile se construit !

Peinture à Montségur, Petit à petit la toile se construit ! dans Actualité locale

Depuis Samedi, Christian Bonnet, Peintre ariégeois de talent qui expose à Montségur s’est installé sur la place de l’église pour réaliser une nouvelle œuvre.

 Christian Bonnet dans Evènements

Petit à petit sa toile se construit sous les yeux du public enchanté de voir ainsi ce tableau prendre vie

 De trail en toiles dans Le coin des artistes

Bravo à et Merci à cet artiste

 Peinture dans poésie

A suivre….

13 août, 2020 à 8:18 | Commentaires (0) | Permalien


Féérique le jardin extraordinaire 2020

A Lieurac, le jardin extraordinaire qui a ouvert ses portes depuis le 16 juillet offre une balade inoubliable et pleine de poésie !

Voici quelques images de ce qui vous attends dans ce lieu enchanteur

Image de prévisualisation YouTube

12 août, 2020 à 8:21 | Commentaires (0) | Permalien


La chronique de Sébastien : Christian Bonnet « De trail en Toiles »

La chronique de Sébastien : Christian Bonnet

Christian Bonnet est né en 1971 à Lavelanet. Artisan-boucher de formation, très vite il s’intéresse à la nature, et à l’environnement exceptionnel du Pays d’Olmes, notamment ses montagnes. Les montagnes de l’Ariège, il les photographie depuis sa jeunesse, à toutes les saisons, avec les premiers appareils photo jetables. En 2015, il décide de les courir en pratiquant le trail de montagne.

Cette passion lui permet de découvrir la montagne autrement, de crêtes en crêtes, de l’Ariège à l’Aude, des Hautes-Pyrénées aux Pyrénées-Orientales. Son regard sur la montagne évolue. Il développe progressivement de nouvelles aptitudes telles que la concentration, l’endurance, de nouvelles qualités mentales indispensables pour courir en tous temps telles que la persévérance et une humilité face à un environnement aussi beau que dangereux, si on n’y prend garde. Des qualités qui lui serviront en peinture.

« Cette montagne, je l’aime, je la cours, je la respecte ». 

Cette redécouverte de la montagne l’amène à prendre ses premiers pinceaux il y a cinq ans, au moment où il débute la course. Comme d’autres peintres de la région et de la montagne avant lui, Mady de la Giraudière, Daniel Dunac, Pamela Amathieu, ou Lou Pastou à Foix, il ne résiste pas au désir de retranscrire sur la toile son amour  pour une montagne, escarpée, changeante, puissante, vivante. Lou Pastou l’aiguille dans l’art de manier le pinceau. En 2017, il rencontre une artiste peintre de Bergerac en Dordogne qui l’invite à varier ses outils et à travailler au couteau pour jouer avec la lumière et une peinture à l’huile exigeante qui nécessite patience et temps.

La peinture de Christian Bonnet ne cherche pas à retranscrire rigoureusement la réalité. Elle s’en inspire pour retranscrire une vision, celle d’un homme qui l’a vécue par la course pour mieux la magnifier sur la toile. Elle donne à voir des montagnes souvent vues de loin et parfois inconnues, car peu accessibles. L’exposition de Montségur retrace ce parcours, « de trails en toiles ».  A chaque coup de pinceau comme à chaque pas de course, il s’agit de marquer la toile d’une empreinte et d’une matière qui se jouent de la lumière, à coups de couteau, à coups de pinceaux, à coups de paume de la main, pour représenter une roche, une brume matinale, une eau émeraude, un château mythique, une neige cristalline, un glacier, un paysage imaginaire.

Christian Bonnet travaille minutieusement ses vernis et sa palette. D’où vient cet étrange vert ? Selon l’exposition de la toile, selon la lumière qui l’éclaire, les éléments du paysage s’animent différemment dans l’œil du spectateur. L’observation des toiles ne prend sens que dans une distanciation imposée et le regard d’un spectateur mouvant qui parcourt à son tour le détour des formes. Il y est toujours question d’élément minéral, de l’eau aux brumes, des parois rocheuses aux pigments des couleurs. La peinture de Christian Bonnet explore et progresse. A suivre.

200801123700363821 dans Art

1 août, 2020 à 11:44 | Commentaires (0) | Permalien


Christian Bonnet expose à Montségur !

Christian Bonnet expose à Montségur ! dans Actualité locale

Du 1er au 20 Août 2020, l’ancienne école de Montségur accueillera les œuvres de Christian Bonnet, un excellent peintre local qui nous offrira sa magnifique exposition « de Trail en Toiles ».

27 juillet, 2020 à 21:47 | Commentaires (0) | Permalien


Kssss Kssss Kssss à Montségur

Kssss Kssss Kssss à Montségur dans Actualité locale

Depuis quelques temps, dès qu’il fait soleil, le Kssss, Kssss, kssss caractéristique des cigales se fait entendre autour du village.

Aujourd’hui, j’ai pu repérer l’une des cigales venues s’installer dans nos montagnes…

25 juillet, 2020 à 18:40 | Commentaires (0) | Permalien


NEOWISE à Montségur à la rencontre de l’ISS

NEOWISE à Montségur à la rencontre de l'ISS dans Actualité locale

Hier soir la Comète C/2020 F3 – Néowise était bien visible au Nord ouest à droite du Pog et vers 23h 29 le duo ISS et Néowise offrait un super beau et émouvant spectacle.

 C/2020 F3 dans Evènements

19 juillet, 2020 à 10:04 | Commentaires (0) | Permalien


Le jardin extraordinaire 2020 est ouvert !

Le jardin extraordinaire 2020 est ouvert ! dans Evènements

En raison de la crise sanitaire, notre programmation de l’été est modifiée.
Afin de répartir l’affluence sur la saison estivale, l’événement annuel du Jardin Extraordinaire, initialement prévu du 26 au 30 Août, est annulé.

 Mais…

 Le site est ouvert au public 
du 16 juillet au 30 août 2020
du jeudi au dimanche
de 10 H à 18 H
Pour plus d’informations : https://www.lejardinextraordinaire.net/
16 juillet, 2020 à 8:35 | Commentaires (0) | Permalien


Le vieil « Olmat » veille sur le Taulat

Le vieil

Cet arbre majestueux largement centenaire semble qui semble veiller sur les prairies du Taulat aurait pu inspirer les paroles d’une belle mélodie !

26 juin, 2020 à 19:33 | Commentaires (0) | Permalien


Une page de Montségur s’est refermée

Une page de Montségur s'est refermée dans Actualité locale roquebert-refexif

La nuit dernière l’écrivain Michel Roquebert est parti rejoindre son ami, le philosophe cathare, Yves Maris.

Nous regretterons Ce grand monsieur de la culture occitane. écrivain et historien de l’épopée Cathare longtemps habitant de Montségur dont il était citoyen d’honneur.

A sa famille et ses proches, nous présentons nos plus sincères condoléances.

15 juin, 2020 à 16:08 | Commentaires (0) | Permalien


Azuré revient de loin…

Azuré revient de loin... dans Actualité locale 49998891361_50bd3a86b5_z

Le 5 juin dernier le conseil municipal a refusé d’autoriser l’exploitation touristique de la nature du côté du Taulat.

Me voilà rassurée pour les gentils petits azurés et  autres fragiles papillons de ce secteur qui ne seront pas victimes des cruelles chasses aux papillons comme celles qui avaient été organisées l’an passé dans ce secteur  !!!

12 juin, 2020 à 20:17 | Commentaires (0) | Permalien


12345...76